Virginie Gergès, la coach
Pourquoi j’ai créé Happybiote ?
22 novembre 2016
Article rennes métropole mag sur Happybiote
Le Rennes Métropole Mag parle d’Happybiote
18 janvier 2017
Show all

Tout d’abord le mot intestin vient de “in testus” qui signifie “dans la tête” et que les circonvolutions de notre cerveau et de notre intestin ont aussi une certaine forme de ressemblance… incroyable non ?

Il existe dans le microbiote des bactéries dominantes, sous-dominantes et de passage.

Et il existe également d’autres microbiotes : la peau, le nez, vagin…

Le plus riche est de très très loin celui du côlon.

Rappel des nombreux rôles de l’intestin :

  • Renforce notre immunité
  • Produit des vitamines
  • Nous fait digérer
  • Responsable à lui seul de 50% de la detox du corps ! Le reste se fera par les autres émonctoires : foie, reins, poumons et peau.

La digestion et le bien-être digestif commence par manger et mâcher doucement ! La salive fait partie de la digestion ! La salive est un anti-bactérien qui en plus nous apporte la satiété et le plaisir !

L’estomac est tout aussi important. Grâce à son acidité il nous fait digérer en séparant les protéines. L’acidité permet aussi d’éliminer les bactéries et autres choses non désirables ! Attention aux anti-acides qui pris en trop grandes quantités empêchent une bonne acidité gastrique et la bonne digestion !

Ce qui a poussé Jacqueline Warnet, hépato-gastroentérologue, spécialisée en micro nutrition, à écrire ce livre, c’est qu’elle a constaté que ses patients atteints donc de troubles digestifs avaient très souvent des troubles de l’humeur. “Les bactéries prédominent notre comportement”, dit-elle.

Quelle alimentation trouble notre microbiote ?

Tout ce qui est raffiné : les sucres, les farines…, les produits industriels, les additifs…

Un patient sur 2 est parasité !

Un des champignons les plus fréquents : le candidas albican. Naturellement présent en quantité normale il fait partie de la flore intestinale. Mais une alimentation non adaptée “néfaste food” et/ou un traitement antibiotique par exemple et il prolifère et infeste l’intestin.

Le candidas albicans réclament à son hôte du sucre ! C’est le cercle vicieux…

Elle rappelle également l’importance de la muqueuse intestinale, notamment une bonne perméabilité pour éviter que toutes sortes de molécules ou aliments passent dans le sang directement, et l’importance de s’hydrater ! 1,5 L/jour ! Boire du thé ce n’est pas boire de l’eau : 1 verre de thé = 1 verre d’eau 🙂

Quels aliments privilégier ?

=> Les prébiotiques (fibres non solubles digérées par les bactéries et les alimentent) : ail, oignons, poireaux, topinambours, artichauts…

=> Les probiotiques (micro-organismes vivants) naturels : aliments fermentés et lacto-fermentés : choucroute, légumes fermentés, jus de légumes fermentés, kéfir et kombucha (boissons réalisées à partir de champignons auxquels on ajoute des fruits et du sucre et qu’on laisse fermenter).

Quand on fait un une mise au repos intestinal, un jeûne, une diète ou mono-diète de durée raisonnable, les cellules savent très bien se nourrir !

Comptez 18 mois pour vous refaire un microbiote en pleine santé ! Eh oui ça c’était la question que j’ai posée 🙂

Eh oui, la magie ça n’existe pas…

C’est un vrai travail sur soi, une réflexion sur le peu d’importance que l’on donne à notre alimentation aujourd’hui… “Vous avez un devoir envers vous-mêmes !” dit Jacqueline Warnet.

Avec Happybiote, tout devient simple !

Inscrivez-vous au prochain groupe et rejoignez la joyeuse communauté Happybiote 🙂

Les invités étaient :

Thomas Uhl, naturopathe

Jacqueline Warnet, hépato-gastroentérologue, spécialisée en micro nutrition

Louis Berthelot, acupuncteur, spécialisé en médecine traditionnelle chinoise et en micro nutrition

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *